PENDANT LES VACANCES SCOLAIRES

avr.
mars
3-0
Villeveyrac Us 2
avr.
mars
mars
Lamalou Fc
U17
mars
U15
Grabels Us
avr.
St Georges R.c.
U15
avr.
U13 A - NIVEAU District
mars
2-0
Alignan Ac
avr.
Puissalicon Magalas
U13 B - NIVEAU District
mars
4-1
Bedarieux Og
avr.
U11 - NIVEAU 3 District
mars
Valras Serignan
1-1
U11
mars
Secteur Clermontais
U6

COMMENT EVITER LES BLESSURES

Proprioception


Prisés par les professionnels, les exercices proprioceptifs sont de plus en plus pratiqués par les amateurs. Mais qu’est-ce que la proprioception ? Comment et pourquoi renforcer son système proprioceptif et prévenir ainsi certaines blessures ? 

 

Proprioception ? Derrière ce terme un peu barbare se cache votre sixième sens. "Il nous permet de détecter de façon inconsciente la position de nos articulations dans l’espace, explique Lionel Labadie, kinésithérapeute au CTNFS Clairefontaine. Grâce à cette sensation, nous connaissons la position de chacun de nos membres les uns par rapport aux autres."

Si vous fermez les yeux, c’est grâce à la proprioception que vous pouvez vous toucher le nez du bout du doigt. Elle nous permet aussi de garder l’équilibre lors des changements d’appuis, de courir sans regarder nos pieds ou de nous maintenir sur une jambe pour effectuer une reprise de volée. Sans son aide, nous ne serions que des pantins désarticulés.

Émetteurs-récepteurs 

"Elle fait appel à notre sensibilité profonde, poursuit le praticien. Les récepteurs qui émettent l’information sur notre position sont appelés propriocepteurs et situés dans les muscles, les tendons, la peau, les ligaments et les os. Ils transmettent au système nerveux des renseignements, permettant d’adapter la posture pour maintenir un bon équilibre."

Lors d’une entorse de la cheville, même très légère, les récepteurs proprioceptifs sont lésés. Même si vous parvenez à reprendre le football sans douleur, vous “sentez” moins bien vos appuis. “Il faut systématiquement la rééduquer pour éviter les entorses à répétition, conseille le professionnel. Après chaque traumatisme musculaire ou articulaire, la proprioception se dégrade un peu plus.”

Entraînement préventif

Mais pourquoi attendre la blessure pour améliorer la réactivité de votre système proprioceptif ? "L’idéal est de travailler de manière préventive. De nombreuses blessures comme les entorses de la cheville ou les ruptures des ligaments croisés du genou pourraient être moins fréquentes en football avec un entraînement proprioceptif adapté. Malheureusement, si elle est bien intégrée en rééducation, cette pratique ne l’est pas encore assez en prévention."

Rien ne vous empêche de vous y mettre. Pour faire progresser votre système proprioceptif, il vous suffi t simplement de le solliciter, pour l’habituer à stabiliser une position. De nombreux exercices existent (lire encadré), la plupart réalisables sur le terrain après un court échauffement.

"Un travail progressif

“Comme pour toute activité, les exercices de proprioception ne s’effectueront qu’après un échauffement, rappelle le kinésithérapeute. La symétrie dans le travail est importante. Respectez une notion de progression dans la difficulté :

Débutez par des exercices statiques, sur plan stable, les deux pieds au sol, et les yeux ouverts.

Petit à petit, vous pourrez réaliser des exercices sur un seul pied, et fermer les yeux, puis passer à des exercices sur plan instable.

Vous pouvez également effectuer ces exercices en duo pour créer des déséquilibres, tout en travaillant votre concentration et votre attention aux événements extérieurs.

Dans un second temps, le travail dynamique sera réalisé avec des exercices type trampoline, sauts, déplacements dans tous les sens (ex : bonds latéraux avec stabilisation au moment de l’impact au sol).”


 

LA CAUSERIE

Qu'est-ce qui se cache derrière les mots d'une causerie ? 

Quelques extraits : 

DECRYPTAGE 

"Aujourdhui, on donne tout les gars !". Vous êtes tellement amorphe sur le terrain, que je vous soupçonne de le faire exprès.

"Pas de regret après le match !". J'en ai marre qu'on fasse illusion dans le premier quart d'heure, avant de prendre une valise...

"On n'a rien à perdre". Tout ce qui était à perdre, on l'a déjà perdu. Alors pas d'angoisse.

"Vous pouvez le faire". Un miracle est toujours possible.

"Jusqu'au bout les gars !". Physiquement, essayez de tenir au moins les 30 premières minutes !

"Si on prend un but d'entrée, on ne se décourage pas." Vous allez prendre un but d'entrée. Préparez-vous.

"On joue en équipe, solidaire". Arrêtez de croire que vous pouvez réussir quelque chose balle au pied. Mieux vaut la donner. Avec 2 ou 3 contres favorables, ça peut passer...

"Sur le terrain, on ne répond pas". Evitez les cartons. Déjà qu'on est pas bon à 11...

"C'est dans la tête les gars". Vu ce que vous faites avec les pieds, il n'y a que la tête qui puisse vous sauver. Alors motivés !

"Pas de cadeau aujourd'hui". Arrêtez de donner des buts tout faits à l'adversaire ! J'ai honte.

"On n'hésite pas à tirer de loin". Frapper en direction du but, quelle que soit votre position, est votre seule chance de marquer un but aujourd'hui.

"S'il y en a un qui a mal pendant le match, qui ne se sent pas bien, qu'il le dise". Si seulement les plus mauvais d'entre vous pouvaient se porter volontaires pour sortir sans que j'ai à respecter les temps de jeu...

"On ne recule pas". Quitte à prendre une valise, épargnez-moi la vision de 10 joueurs plantés devant la cage.

"Ils nous craignent". La pression qu'ils se sont mis de battre le record de buts inscrits sur un match peut jouer en notre faveur.

"Ils ont 2 bras et 2 jambes, comme vous". Ils vont vous manger ! Et pourtant, ce sont des humains.

 

"Des questions ?". Y en a-t-il un parmi vous qui s'intéresse aux consignes que je viens de donner ?


Aucun membre ne fête son anniversaire ce mois-ci.

PENDANT LES VACANCES