ENTENTE SPORTIVE COEUR HERAULT : site officiel du club de foot de FONTES - footeo

Le mot de la rentrée, par Jacques Bilhac - Président de l'ESC 34

19 octobre 2017 - 16:05

Une nouvelle saison débute, la première à l’ESC 34 pour certains d’entre vous, quelques-unes de plus pour d’autres, et la 22ème pour notre club. A l’aube de celle-ci il s’avère difficile de pronostiquer ce qu’elle nous réserve. Certains baptisent cela la glorieuse incertitude du sport.

La seule certitude dont nous pouvons nous prévaloir réside dans le fait que quels que soient les résultats que nous sommes en droit d’espérer pour nos différentes équipes et notre club en général, nos objectifs principaux demeurent encore et toujours :

  • le respect absolu : des règles, des coéquipiers, des éducateurs, des dirigeants, des arbitres, des installations, mais également des adversaires sans lesquels nous ne pourrions disputer de rencontres : que l’on soit joueur, dirigeant, parent ou spectateur nous ne pourrons parvenir à obtenir des résultats qu’à la condition expresse de respecter ce premier objectif.
  • le bonheur de pratiquer, ou permettre de pratiquer, le football dans les meilleures conditions et de partager ensemble une même passion : le football demeure et doit demeurer un jeu avec tout ce que cela entraîne ou condamne.
  • la volonté de donner le meilleur de soi-même : ceux qui souhaitent donner le pire peuvent éventuellement s’adresser ailleurs.

 

Pour confondre trop souvent objectif et résultat certains n’atteignent pas les premiers et se désespèrent des seconds.

Si chacun d’entre nous, tout au long de cette saison, quelle que soit son implication dans le club, se décide à atteindre les objectifs fixés alors, et seulement alors, nous commencerons à nous préoccuper des résultats.

 

En attendant, bonne saison à toutes et à tous.

           

Jacques BILHAC 

Président de l’ESC 34

Commentaires

S'ÉPANOUIR AU FOOTBALL

Enfant-Football.jpg

Chaque année, les clubs sont concernés par ce fléau : l'abus d'autorité d'un parent sur leur enfant pendant un match.

Les conséquences de cette attitude abusive ?

Le dégoût de l'enfant de faire ce qui est à la base sa passion, son sport, son défouloir. L'équipe se divise et n'arrive plus à jouer ensemble. Les moqueries des uns sur les autres (rappelons-le qu'entre eux, ils sont parfois cruels dans leurs mots), ce qui amène la perte de confiance chez l'enfant. Le coach perd sa crédibilité face à son équipe, car son autorité a été sapée plus d'une fois. Tout les matchs se passent mal et très souvent se perdent = enfant frustré = parents en colère = mauvaise ambiance sur le terrain, aux vestiaires et sûrement à la maison.

Ce n'est pas ce que vous voulez ? Nous non plus. 

Si, nous nous efforçons à garder chacun notre rôle, l'équipe, les éducateurs, le club en général et vous parents, les enfants seront : plus sereins, confiant et heureux de vous montrer ce qu'ils ont appris durant l'entraînement et ce qu'ils savent faire pendant un match. L'important pour l'enfant, c'est de s'amuser avec les copains et s'épanouir dans le sport, ici, c'est le football.

Que ça se joue à 4, 5, 8 ou 11 ça reste un sport collectif. Et vous, parents de jeunes joueurs, vous faites partie de cette équipe que vous le vouliez ou non. Conscient ou pas de ce rôle et de ses bienfaits, votre rôle est capital dans le développement personnel de l'enfant. Après expérience de longues dates, nous avons essayé de regrouper les grandes lignes de ce fléau qui perdure, par 12 conseils qui résume le message* que nous voulons vous faire passer aujourd'hui.

Faisons l'effort tous ensemble pour le bon déroulement de la saison et ceci, saison après saison.

Les enfants vous en seront reconnaissants ainsi que les éducateurs :) 

L' ESC34 OBTIENT LE « LABEL JEUNES FFF »

LABEL-JEUNESrr-ESPOIR-FCSF-1-450x330.jpg

2017 - 2020

Le Bureau Exécutif de la Ligue du Football Amateur  a validé la démarche « Label Jeunes FFF » entamée par le club et décerne à celui-ci la distinction fédérale « Label Jeunes Espoir » pour une durée de 3 ans.

 Le LABEL JEUNE en bref

Le « Label Jeunes » FFF s’inscrit dans le cadre de la politique d’accompagnement des clubs par la fédération, ses ligues régionales et ses districts. Il représente une véritable distinction nationale, qui vise à récompenser les clubs les plus méritants en matière de structuration et de développement de la pratique des jeunes. Valable pour une durée de trois ans à compter de sa date d’obtention (jusqu’à la fin de saison de la troisième année), il a pour objectif de renforcer le projet club, qui doit se traduire par la mise en place d’une politique sportive autour de la pratique des jeunes, en cohérence avec la politique fédérale. La FFF est seule habilitée à décerner ce label, et ce à trois niveaux (par ordre croissant) :

Label Jeunes « Espoir » « Excellence » « Elite »

Le projet associatif : vise à structurer le club de façon à obtenir une organisation claire, cohérente, performante et sécurisante, dans le souci d’optimiser l’attractivité du club et de développer ainsi le mieux vivre ensemble.

Le projet sportif : vise à définir les formes et les niveaux de pratique du club en adéquation avec les besoins des pratiquants et déterminer les normes d’encadrement ainsi que les climats et les contenus d’entraînement.

Le projet éducatif : vise à renforcer le projet sportif à travers une bonne connaissance et un partage de règles de vie et du jeu au sein et en dehors du club. Le projet d’encadrement et de formation : vise à évaluer les besoins en termes d’encadrement et renforcer ainsi le niveau de compétences des encadrants du club.

Un grand Merci à vous tous, éducateurs, entraîneurs, formateurs !
C’est vous qui faites, au quotidien,  la réussite de la formation du club.


L'HYDRATATION

 

Boire de l'eau plate est essentiel pour le bon fonctionnement des muscles et la qualité de vos performances sportives. Votre alimentation vous fournit tous les nutriments (dont le sucre) nécessaires, n'en rajoutez pas. A moins de participer à un tournoi toute la journée vous n'avez pas besoin de boissons type "Gatorade" ou Coca Cola, qui contiennent beaucoup de chimie. Préparez votre corps à mieux fonctionner en buvant au moins 1 litre d'eau 2 heures avant l'entrainement. Cela vous laissera le temps de nettoyer votre organisme en allant faire pipi avant de courir, mais aussi de ne pas avoir la sensation d’être lourd sur le terrain. Continuez à boire de petites quantités d'eau pendant l'entrainement pour rester hydraté.